La tentation du tourisme thérapeutique tous azimuts

de | 15 mai 2016
Psychothérapies, soins alternatifs, massages énergétiques… Les méthodes pour tenter d’aller mieux sont infinies. Qu’est-ce qui pousse les gens à les essayer toujours davantage et parfois en même temps?

A 33 ans, Sébastien * a décidé d’aller mieux. Et a passé les vingt et une années suivantes à chercher des réponses à ses «difficultés de fonctionnement». Psychothérapie: trois ans. Processus Hoffmann: huit jours «enfermés dans une maison dans le Jura avec trois thérapeutes. Je ne sais pas comment je me suis retrouvé là.» Méditation zen et travail sur la voix: cinq week-ends par an. Séances de massages énergétiques. Séance avec une femme qui lui fait choisir des fioles dans une valise et en déduit les problèmes qui l’habitent en parlant de ses vies antérieures. Chamanisme avec tambours: trois fois, «c’était puissant!». Gestalt-thérapie: six mois, «mais j’ai assez vite senti les limites».

En se remémorant toutes ses expériences, Sébastien est épaté lui-même: «J’ai abordé plein de choses sous des angles différents. Tout est complémentaire. En revanche, je n’ai rien creusé, à part la méditation.»

la suite sur :  le TEMPS

Laisser un commentaire